jln 👀 utilise m.10qt.net. Vous pouvez læ suivre et interagir si vous possédez un compte quelque part dans le "fediverse".

jln 👀 @julien@m.10qt.net

jln 👀 partagé

@aeris
Tu peux expliquer le principe du truc pour celles et ceux pour qui la description est du chinois (dont moi) ?

Merci 😃

@tschneider

Bonjour !

Petit bug : dans 2 toots, Mastalab m'a mangé le signe "plus"

(test encore : )

@Maxeric @zaclys @gregoiremarty

(je voulais écrire "plus un". On dirait que Mastalab m'a bouffé le signe)

@Maxeric @zaclys @gregoiremarty


Sans doute la solution la plus simple et confortable !

@gregoiremarty
Nextcloud Davdroid. Gratuit, libre, et fonctionne depuis des années pour moi.

@bortzmeyer
Bon courage au fiston, jamais simple une épreuve comme celle-ci 😟

Pas transporté comme certain⸱e⸱s ont pu l'être par les 2 premiers épisodes italiens de Master of None saison 2, mais n'empêche, y'a de sacrés bons trucs et pas mal d'audace "formelle" dans cette série !
Je viens de voir "New York, I love you", c'est une perle !

@dada
Merci pour ce lien ! Je ne connaissais ces 2 youtubeurs que de nom. Clairement, y'en a un que je vais désormais suivre de près. Quant à l'autre…

@perspicaces

Je crois que je n'ai jamais trop aimé le format. Si y'avait + de monde, et - geek, peut-être que…

@perspicaces
Inutilisé depuis 18 mois au moins.

@Nic0
Je vais essayer de la retrouver

@Nic0
Je suis donc d'accord avec toi. J'essaie juste d'expliquer en quoi la position est intenable.

@Nic0
Oui, mais en l'occurrence, si l'on adoptait cette posture, encore faudrait-il montrer qu'on vit dans des univers sociaux suffisamment différents pour qu'ils soient incomparables et que les interprétations de l'image le soient donc elles-mêmes.

Mais ce serait contradictoire avec l'idée même de "dessin de presse" qui nécessite qu'une "communauté" partage un stock commun de valeurs et de représentations pour être compris. Il peut donc avoir confrontation des interprétations.

On voit donc le problème à réduire l'analyse d'une image à la seule perception individuelle (comme si celle-ci était déconnectée de toute référence sociale), en mode "moi je vois ça, toi tu vois ça, ce n'est que ton problème", de faire de l'individu le seul responsable de son interprétation.

(Ce qui ne veut pas dire qu'il ne peut pas y avoir des nuances interprétatives, bien sûr)

3/3

En conséquence on s'interdit de pouvoir condamner de telles images.

Ainsi, l'abrutie qui avait comparé Taubira à un singe pourrait rétorquer : "il n'y a pas de racisme, c'est vous qui êtes raciste en établissant vous-même la comparaison entre le singe et la couleur de la peau de Taubira. Si j'ai employé cette image, c'est simplement pour dire que Taubira fait des singeries".

Après tout, l'image ne dit pas tout à fait *explicitement* Taubira = Noire = singe.

2/…